Orientations pédagogiques

Les orientations pédagogiques de l’enseignement fondamental catholique sont développées dans l’introduction du programme et s’inscrivent en cohérence avec son projet éducatif.

Le programme vise d’abord à clarifier et à préciser ce qui est attendu des élèves en fin d’année et de cycle : quels contenus (savoirs, savoir-faire, compétences) doivent être maitrisés, à quel moment ? Il est par contre moins prescriptif concernant les méthodes.

La Salle des profs s’appuie particulièrement sur les quatre orientations suivantes :

 

  • Développer des stratégies d’apprentissage efficaces et variées

Avec Marc Romainville (1996), nous considérons qu’en matière d’accompagnement méthodologique, un des principaux écueils serait de considérer qu’il existe une seule « bonne » stratégie.

En effet, une stratégie pédagogique efficace avec un élève ne l’est pas nécessairement avec un autre. La diversité des contextes d’apprentissages est telle qu’une stratégie, pour être efficace, doit être adaptée aux différents éléments du contexte : le contenu enseigné, les conditions d’enseignement, les caractéristiques des élèves, l’état de leurs apprentissages, les forces et faiblesses de l’enseignant, le projet d’établissement, etc.

Chaque enseignant est indéniablement la personne la mieux placée pour croiser ces différents éléments de la situation et, à partir de là, pour identifier les dispositifs et les pratiques pédagogiques qui seront les plus propices à faire progresser les élèves de la classe vers la maitrise des différents éléments du programme.

La question « comment faire pour enseigner ? » (et pour apprendre) telle ou telle chose est donc abordée de façon non prescriptive et davantage suggestive : en proposant une variété de stratégies d’apprentissages parmi lesquelles les enseignants peuvent puiser, en faisant appel à toute la rigueur, à la créativité et à l’esprit critique qui caractérisent la profession enseignante.

La Salle des profs a pour objectif de contribuer à cette offre d’outils pédagogiques, de la même manière que la formation initiale, la formation continue, la littérature pédagogique et les manuels scolaires, l’accompagnement par un conseiller pédagogique, le partage d’expériences entre collègues, etc.

 

  • Pratiquer la différenciation

Le décret « Missions » considère que « la pédagogie différenciée est une démarche d’enseignement qui consiste à varier les méthodes pour tenir compte de l’hétérogénéité des classes, ainsi que de la diversité des modes et des besoins d’apprentissage des élèves » (Décret « Missions », art. 5, 12°).

Tous les enfants sont différents. Chacun a sa façon d’entrer dans l’apprentissage proposé, d’y réagir selon sa personnalité, son rythme, sa culture, son degré d’obstination, ses limites de vigilance.

Chaque élève appréhende les choses de manière spécifique. Devant cette diversité, il est important que les approches pédagogiques soient différenciées, qu’elles impliquent tour à tour les différents sens, qu’elles varient les supports, les rythmes d’apprentissage, les types d’appréhension et d’expression.

Cette prise en compte de chacun n’est pas sans limite, et le degré d’hétérogénéité soutenable et praticable pédagogiquement n’est pas infini. Il y a donc un nécessaire et difficile compromis à trouver entre la prise en compte des individus et la gestion du collectif.

Dans la Salle des profs, chaque activité propose des pistes de différenciation, dans l’objectif de contribuer ainsi à la lutte contre l’échec et le redoublement.

 

  • Considérer le simple et le complexe

Le programme de l’enseignement fondamental catholique s’inscrit dans une vision équilibrée de l’approche par compétences qui suppose un aller-retour entre un apprentissage rigoureux et systématique des savoirs et des savoir-faire élémentaires d’une part, et l’apprentissage de leur utilisation dans des situations modérément complexes d’autre part.

Dans la Salle des profs, cela se concrétise notamment par la présence d’activités élémentaires, d’activités globales et d’activités de mise en lien visant à favoriser un va et vient entre simple et complexe.

L’organisation des séquences d’apprentissage peut se concevoir selon des modalités différentes, partant du simple vers le complexe et vice versa. L’essentiel est que l’élève développe tant sa maitrise des savoirs et des savoir-faire que sa capacité à les mettre en lien.

 

  • Exercer un métier collectif

La Salle des profs intègre la dimension collective du métier d’enseignant en diffusant des contributions d’auteurs de divers horizons et en faisant place à la participation des utilisateurs au moyen notamment des possibilités de commentaires et de partages proposés sur chacune des pages d’activités.