Libre à Vous

Cher(e) lecteur/lectrice de Libre à Vous, vous lirez ci-dessous les informations récentes destinées à toute personne qui s'intéresse à l'enseignement catholique. Pour rappel, les anciens numéros de Libre à Vous sont toujours accessibles.

Manifestations « climat »

Des milliers d’élèves de l’enseignement secondaire francophone et néerlandophone ont participé ces dernières semaines à des manifestations « climat » pendant les heures de cours, le jeudi matin. L’ampleur du mouvement a surpris la population dans son ensemble. Le SeGEC, pour sa part, approche la question de la participation à ces manifestations en trois temps :



1) La préoccupation pour le développement durable et l’éducation relative à l’environnement font-ils partie de la mission d’éducation de l’école ? De même, l’apprentissage de la démocratie et de l’éducation à une participation citoyenne responsable en font-ils partie ? La réponse est deux fois « oui » et figure de manière explicite dans les référentiels de compétences de la FWB.

2) Cette éducation peut prendre différentes formes et relever tant de compétences disciplinaires que de compétences transversales. Les compétences disciplinaires sont à acquérir dans le cadre des disciplines scolaires, c’est-à-dire des programmes de cours.
La préoccupation du développement durable et la préoccupation du climat figurent à certains moments des cursus scolaires. Les compétences transversales sont des attitudes mentales et des démarches méthodologiques communes aux différentes disciplines ; elles peuvent s’acquérir tant dans les cours que dans les autres activités éducatives et, de manière générale, dans l’organisation de la vie quotidienne à l’école. Toute une série d’établissements ont déjà développé des projets spécifiques qui ont une fonction éducative.

3) La participation à une manifestation de sensibilisation aux enjeux climatiques peut-elle dès lors être assimilée à une activité transversale relevant des missions de l’école ? La réponse est « oui », à condition que cette activité, qui doit être exceptionnelle, soit encadrée pédagogiquement en classe avant et après l’activité. Cette participation exceptionnelle (à raison par exemple d’une fois par an par élève et par classe) doit se comprendre comme une démarche d’éducation et non comme une instrumentalisation de l’école au service d’une mobilisation sociale ou politique, aussi légitime soit-elle. La mobilisation des élèves dans une telle perspective sociale ou politique n’en serait pas moins légitime, mais en-dehors du cadre proprement scolaire.

Lire la position (complète) du SeGEC

Lire ce qu’en dit La Libre Belgique

Regarder l’interview d’Etienne MICHEL, directeur général du SeGEC, dans le journal télévisé de RTL-TVI

Tronc commun

L’Assemblée générale du SeGEC a marqué son désaccord le 10 janvier dernier avec l’avant-projet de décret relatif au « tronc commun » tant que les conditions suivantes ne sont pas remplies :

Lire l’éditorial d’Etienne Michel paru dans entrées libres

Pénurie & décret « titres et fonctions »

La FEADI, Fédération des Associations de Directeurs de l’enseignement secondaire catholique, a mené une semaine d’action début janvier pour dénoncer les répercussions néfastes de l’application du décret « titres et fonctions » sur le recrutement des enseignants. Une bâche reprenant le slogan « Réforme des titres & fonctions – Décret catastrophe : élèves sans profs » a été affichée sur les façades d’un très grand nombre d’écoles du réseau. Une lettre ouverte a également été envoyée aux parents d’élèves. En moyenne, en Communauté française, les élèves sont 2h par semaine sans enseignant pour des raisons liées à cet effet de pénurie. Si le décret « titres et fonctions » ne crée pas la pénurie, il aggrave les conséquences de celle-ci sur le bon fonctionnement des écoles. Le cadre légal pour recruter du personnel est beaucoup trop rigide compte tenu du contexte de pénurie.

Dans sa prochaine édition, entrées libres reviendra, au travers d’un mini-dossier, sur cette situation de pénurie.

Décrets en attente

La fin d’une législature ressemble souvent à un sprint final et le Parlement devrait finaliser une série de décrets d’ici les élections. Plusieurs textes importants sont ainsi en discussion, dont notamment :

(re)lire l’article d’entrées libres à propos du parcours d’un décret avant son adoption (mai 2007)

Statuts des directeurs

L’avis N°3 du « Pacte pour un enseignement d’excellence » prévoyait une révision du statut des directeurs. On est passé du stade de l’intention aux actes puisque la réforme devrait entrer en vigueur l’année scolaire prochaine. Elle amène une série de modifications dans le recrutement des directions. En voici les principales :

Par ailleurs, pour répondre au souhait de « professionnalisation du recrutement », une commission de sélection comportant au moins une personne extérieure au PO, et disposant de compétences en matière de recrutement et de ressources humaines, devra être mise en place au moment du recrutement. Enfin, le gouvernement s’est engagé à travailler sur une tension barémique suffisante entre les différentes fonctions de promotion, de sélection et de recrutement au moment de la négociation à venir sur le barème des futurs enseignants formés en 4 ans.

Soutien

Le Service juridique du SeGEC a mis à la disposition des pouvoirs organisateurs et des directions une note complète, notamment en ce qui concerne les mesures relatives aux fonctions de sélection et les mesures transitoires. Le meilleur conseil que l’on peut cependant donner aux pouvoirs organisateurs qui devraient recruter une nouvelle direction en vue de la rentrée 2019 est… d’attendre ! D’une part, le texte dans sa version définitive n’est pas encore disponible. D’autre part, les services d’accompagnement au recrutement mis en place par le SeGEC et les comités diocésains (CODIECS) travaillent activement à la préparation de cet accompagnement.

Lire l’article paru dans entrées libres

Conseillers en prévention

Le décret programme du 12 décembre 2018 a enfin concrétisé le décret de 2009 sur les conseillers en prévention en prévoyant l’octroi à chaque école/centre PMS d’une subvention particulière pour le financement de cette fonction. Les écoles secondaires ont toujours la possibilité d’utiliser du NTPP pour ce faire. Vous trouverez toutes les explications sur ce sujet dans la communication du service juridique.


Logopèdes

La Ministre Schyns confirme l’engagement de 170 logopèdes en maternel, dans les Centres PMS (Centres Psycho-Médico-Social) dès la rentrée 2019. Les fédérations PO et les syndicats sont dès lors appelés à la négociation le 28 janvier de l’avant-projet de décret qui prévoit cette nouvelle disposition.

Ainsi, ce décret permettra d’élargir le profil des agents des centres PMS en préconisant l’ouverture des équipes PMS à d’autres domaines. De ce fait, des auxiliaires logopédiques, en collaboration directe avec les autres acteurs de l’enseignement maternel, pourront ainsi participer à la détection des difficultés d’apprentissage, mais aussi à la mise en place d’aménagements raisonnables pour les enfants à besoins spécifiques.

Cette stratégie installée dès la maternelle a pour objectif de lutter contre l’échec scolaire et le redoublement (ainsi que collatéralement, contre l’absentéisme et le décrochage scolaire) afin de favoriser, autour de l’enfant, des actions coordonnées et de susciter l’adhésion des acteurs éducatifs et partenaires, en particulier les CPMS.

Cet accompagnement précoce pourra également participer à l’instauration le plus tôt possible d’une relation de confiance entre les familles et les écoles.

Négociations sectorielles

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les fédérations de pouvoirs organisateurs et les organisations syndicales ont ouvert le 9 janvier dernier les négociations sectorielles de l’enseignement, et ce tant pour l’enseignement obligatoire que supérieur.

Le SeGEC a déposé ses priorités pour la période 2019-2020. Elles recouvrent 10 grands chapitres :

1. Suivi des accords sectoriels précédents.
2. Mise en œuvre du Pacte pour un enseignement d’excellence.
3. Règlement des créances des Pouvoirs organisateurs.
4. Négociation salariale.
5. Lutte contre la pénurie des enseignants et soutenir les enseignants débutants.
6. Bâtiments scolaires.
7. Encadrement.
8. Simplification administrative.
9. Mesures spécifiques pour l’enseignement supérieur (hors université) et de promotion sociale.
10. Internats.

10% des 10%

Le montant définitif des enveloppes de solidarité zonale « 10% des 10% » pour l’année scolaire 2017-2018 est disponible sur le site de l’enseignement catholique (dans la rubrique « Publications » du Service Gestion Economique).

Plusieurs Présidents de Zone ont, à juste titre, observé que, dans de nombreuses zones, les montants 2017-2018 variaient de manière importante (à hausse ou à la baisse) en comparaison avec les années antérieures.

Cette question a été relayée par le SeGEC auprès de la Ministre de l’Enseignement et de l’Administratrice générale de l’Enseignement. Une réunion en présence des responsables de l’administration s’est tenue à ce sujet le 17 janvier dernier. Lors de cette réunion, la DGEO a expliqué avoir analysé attentivement les calculs relatifs à la constitution des enveloppes zonales et être arrivée à la conclusion que les fortes variations constatées résultent de la mise en œuvre de la nouvelle formule de calcul des indices socio-économiques (ISE) des élèves. Il a toutefois été convenu entre la DGEO et le SeGEC que des investigations plus poussées seraient réalisées afin de valider cette explication et de pouvoir rassurer les Présidents de Zone sur l’exactitude du calcul des enveloppes 2017-2018.

Subventions pour les surveillances de midi dans l’enseignement fondamental

De nombreuses écoles ont constaté lors du versement de leurs subventions que le montant ne correspondait pas à la subvention annoncée. Ceci est dû au fait que l’Administration de la FWB avait décidé de ne pas financer le temps de midi du mercredi. Lors d’un contact avec l’Administration, il nous a été indiqué que cette situation sera corrigée, sur instruction de la Ministre, et que l’arrêté sur les surveillances de midi sera modifié de manière à octroyer à chaque école un montant forfaitaire en fonction du nombre d’élèves. Le SeGEC reste attentif au suivi de ce dossier.

Inscriptions en première année commune de l’enseignement secondaire 2019-2020

Comme chaque année, les services juridiques du SeGEC mettent à disposition des Pouvoirs organisateurs et des directions un PowerPoint actualisé à l’intention des parents, expliquant la procédure en vigueur. Vous pouvez le consulter ici.

Début janvier, la commission inter-réseaux des inscriptions (CIRI) a tenu sa première réunion de l’année. Il en ressort que le nombre de formulaires uniques d’inscription (FUI) en région bruxelloise est stable par rapport aux années précédentes.

Ouverture d’une nouvelle école catholique à Bruxelles !

Une deuxième nouvelle école secondaire catholique (outre le Collège Fra Angelico à Evere) ouvrira ses portes en septembre prochain à Bruxelles. Il s’agit du Collège Matteo Ricci à Anderlecht, près de la gare du midi.

Mûri depuis quatre ans, ce projet se veut une réponse au besoin pressant de construire de nouvelles écoles secondaires, singulièrement dans des zones à forte tension démographique. Le projet est porté par des personnes engagées dans la vie associative bruxelloise, par des anciens élèves jésuites et par la Compagnie de Jésus, en dialogue avec l’archevêché de Malines-Bruxelles.

La spécificité du Collège Matteo Ricci sera de proposer un soutien et un accompagnement personnalisé et innovant à tous les élèves. Une large palette de techniques de soutien, l’organisation d’un premier degré différencié, une attention particulière aux intelligences multiples et aux élèves à besoins spécifiques en seront quelques illustrations. Le collège développera aussi l’apprentissage des langues notamment à travers l’immersion linguistique.

Dans un premier temps, le collège accueillera les 1ères et les 3e années, mais, à terme, plus de 800 élèves pourront y être inscrits.

Les inscriptions en première année secondaire 2019-2020 auront lieu du 11 février au 1er mars 2019.

Nouvel UREBA exceptionnel

Le programme UREBA exceptionnel (Plan wallon d’investissement) 2019 vise à encourager la réalisation de travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique dans les bâtiments scolaires : isolation thermique des parois et installation ou amélioration du système de ventilation.

Un montant total de 40 millions d’Euros a été réservé par la région wallonne. Les projets éligibles doivent s’élever à minimum 10 000 Euros (TVA comprise) et maximum 500 000 Euros. Pour le réseau libre, le montant de la subvention sera (dans l’enseignement obligatoire) de 75% des coûts d’achat et d’installation des matériaux ou équipements.

Sachez aussi que la demande de subvention doit être introduite préalablement à la commande et à la mise en œuvre des travaux (pour lesquels il s’agit aussi de respecter la réglementation sur les marchés publics). Une note plus complète sera transmise dans les prochains jours à tous les pouvoirs organisateurs des écoles de la Région Wallonne. Le mode d’emploi détaillé a été mis en ligne sur le portail de la région wallonne.

Date limite de remise des dossiers : le 30 juin 2019.

Bâtiments : subventions au Programme prioritaire des travaux

La Commission inter-caractère (CIC) a donné, le 22 janvier dernier, un premier aval pour l’octroi de subventions (phase 4) à plusieurs établissements dans le cadre du Programme prioritaire des travaux (PPT).

Il s’agit, au fondamental, du Collège Notre-Dame de la Paix à Erpent, des écoles fondamentales libres Mater Dei à Louveigné, Saint-Joseph à Sprimont, du Parc à Beyne-Heusay, Saint-Joseph à Seraing, de l’école Sainte Marie à Saint-Gilles, de l’école fondamentale libre mixte de La Louvière, des écoles d’enseignement spécialisé « Les Castors » à Liège et « L’étincelle » à Anderlecht.

Au secondaire, il s’agit et de l’institut Don Bosco et du Collège Notre-Dame de Tournai, de l’école Sainte-Marie à Saint-Gilles, du centre scolaire des Dames de Marie à Saint-Josse, du collège de Godinne-Burnot à Yvoir et de l’internat « oratoire Saint-Charles » à Tournai.

Formations pour les pouvoirs organisateurs

Le Service PO du SeGEC organise une session de formations à l’intention des Pouvoirs organisateurs, le samedi 16 février prochain à Namur. Les thèmes de cette matinée seront les suivants :

Informations et inscriptions ici.

Centrale de marchés

La Centrale de marchés organise une série de formations relatives à la création d’accès et à l’utilisation de sa plateforme de commandes. Ces formations auront lieu les 5 février à 14H à Enghien, le 13 février à 9h30 à Bruxelles, le 13 mars à 9h30 à Liège et le 22 mars à 9h30 à Huy. Ces événements sont ouverts aux PO, directions et personnel administratif pour se familiariser avec le nouvel outil de commandes en ligne.

Inscriptions auprès de marie.malice@segec.be en précisant la date d’inscription.

Deux nouvelles « journées des fournisseurs de la Centrale de Marchés » auront lieu les 22 février à Bruxelles et 20 mars à Marche-en-Famenne. Tous les PO, directions, enseignants et personnel administratif sont invités à venir rencontrer les fournisseurs sélectionnés par la Centrale de Marchés dans le cadre de ses marchés publics.

Informations et inscriptions ici

Pastorale scolaire

La troisième affiche de pastorale scolaire de l’année arrive dans les écoles ces jours-ci. Elle introduit une nouvelle dimension de la bienveillance : « La bienveillance traverse toutes les grandes spiritualités »

Les pistes d’animation (ainsi que l’affiche en format numérique) sont disponibles ici.

Le blog www.partaffiche.be est à votre disposition pour faire circuler des idées et des productions autour de ces affiches entre établissements.

In memoriam

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris fin décembre le décès de Paul WYNANTS (64 ans).

Professeur d’histoire, doyen de la Faculté des Sciences économiques, sociales et de gestion à l’Université de Namur, on lui doit, avec Jan DE MAEYER, l’écriture d’une histoire de l’enseignement catholique en Belgique.

« L’enseignement catholique en Belgique. Des identités en évolution (19e-21e siècles) », Jan DE MAEYER et Paul WYNANTS, éds, Éditions Averbode/Érasme, 2016)

Lire l’article que vient de lui consacrer entrées libres.

Questions parlementaires


Ci-dessous, vous lirez les questions/réponses parlementaires dont la retranscription a été récemment mise en ligne.



Liens vérifiés le 30 janvier 2019

Service Communication – SeGEC
communication@segec.be