Libre à Vous

Cher(e) lecteur/lectrice de Libre à Vous, vous lirez ci-dessous les informations récentes destinées à toute personne qui s'intéresse à l'enseignement catholique. Pour rappel, les anciens numéros de Libre à Vous sont toujours accessibles.

Mémorandum de l’enseignement catholique et ses 7 priorités

À quelques encablures des élections, l’enseignement catholique présente ses grandes priorités pour la prochaine législature. Ces priorités, au nombre de sept, couvrent tant des préoccupations de l’enseignement obligatoire que du supérieur et de la promotion sociale.

Si la poursuite de la mise en œuvre du Pacte pour un enseignement d’excellence doit assurément rester l’un des principaux objectifs, pour l’enseignement fondamental et secondaire, au cours des cinq prochaines années, le SeGEC braque aussi les projecteurs sur une série de thématiques qui font le quotidien des établissements, à savoir : la lutte contre la pénurie d’enseignants, l’attractivité à assurer pour les fonctions de direction, ou encore une nécessaire simplification administrative.

Dans un contexte où les défis ne manquent pas pour l’institution scolaire, un financement additionnel de l’école libre, au-delà des accords de la Saint-Boniface, s’avère indispensable, au même titre que celui qui vient d’être voté pour l’enseignement officiel organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Fort de sa tradition humaniste, le SeGEC affirme, aussi, toute la pertinence d’une conception transversale de l’éducation à la philosophie et à la citoyenneté.

Lire le Mémorandum (version longue)

Les 7 priorités 2019-2024

1. L’éducation à la citoyenneté, une mission de toute l’école
Fort de sa tradition humaniste et de l’expérience des enseignants de ses écoles, le SeGEC affirme la pertinence d’un enseignement transversal de l’éducation à la philosophie et à la citoyenneté.

Lire la fiche

2. Poursuivre la mise en œuvre du Pacte pour un enseignement d’excellence
Évitons la tentation de la dispersion, ou encore le syndrome de l’école envahie avec la poursuite désordonnée de nouveaux objectifs. La prochaine législature doit être entièrement consacrée à la mise en œuvre du Pacte.

Lire la fiche

3. Lutter contre la pénurie d’enseignants
Faute d’enseignants titulaires d’un titre requis, de nombreux élèves de l’enseignement obligatoire sont privés d’heures de cours. Le SeGEC s’associe au cri d’alarme des directions de l’enseignement catholique. Il faut en finir avec les élèves sans profs !

Lire la fiche

4. Assurer l’attractivité des fonctions de direction
La multiplicité des réformes, la charge administrative grandissante, une autonomie dans le recrutement mise à mal par l’application du décret « Titres et fonctions » rendent la mission du chef d’établissement de plus en plus difficile. Le salaire doit être à la hauteur de sa responsabilité et de son engagement.

Lire la fiche

5. Un programme de simplification administrative
Dans une optique de services à rendre aux écoles, on attend de l’Administration qu’elle puisse mieux prendre en compte les besoins et les attentes de celles-ci.

Lire la fiche

6. Un enseignement non obligatoire à valoriser et à mieux financer
Pour que l’enseignement non obligatoire puisse continuer à mener dans de bonnes conditions les missions qui sont les siennes, ses besoins de refinancement doivent pouvoir être rencontrés. Former des femmes et des hommes compétents dans leur domaine d’activités, ouverts à l’évolution des métiers, responsables et sensibles aux évolutions de la société dans laquelle ils seront amenés à exercer leur créativité, constitue le cœur du métier de l’enseignement supérieur en Haute École, en École supérieure des Arts et en promotion sociale.

Lire la fiche

7. Refinancer l’enseignement libre au même titre que l’enseignement officiel
Alors que les défis ne manquent pas, un financement additionnel de l’école libre, au-delà des accords de la Saint-Boniface, s’avère indispensable, au même titre que celui qui vient d’être voté pour l’enseignement officiel organisé par la FWB.

Lire la fiche

Échos

Dans son numéro de mars, entrées libres décline les 7 priorités de l’enseignement catholique.

Lire le dossier

Lire aussi les articles parus dans La Libre Belgique (première et deuxième parties) et sur le site Cathobel

Journée d’étude

C’est le 25 mars dernier que le SeGEC a présenté, lors de sa Journée d’étude à Namur, son Mémorandum et ses 7 priorités pour la prochaine législature. La matinée était consacrée à l’examen des différents chapitres du Mémorandum 2019-2024 de l’enseignement catholique. Les présentations étaient assurées par les Secrétaires généraux des fédérations d’enseignement, leurs adjoints, ainsi que par les directeurs/trices et conseillers/ères des services transversaux du SeGEC.

L’après-midi, les représentants des cinq principales formations politiques francophones étaient invités à se positionner sur chacune des 7 grandes priorités (voir notre dia dans le montage photos). Étaient autour de la table :

- Véronique JAMOULLE, députée PS au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
- Georges-Louis BOUCHEZ, délégué général du MR ;
- Marie-Martine SCHYNS, ministre cdH de l’Éducation ;
- Barbara TRACHTE, cheffe de groupe Ecolo au Parlement de la FWB ;
- Joëlle MAISON, députée DéFI au Parlement de la FWB.

Regarder notre reportage photos

Vidéos

D’ici aux élections, nous vous proposons une série de 7 vidéos abordant chacune des 7 grandes priorités du SeGEC pour la législature 2019-2024.

Premier volet : l’éducation à la citoyenneté, une mission de toute l’école
Dans cette séquence, les représentants des cinq principaux partis francophones sont invités à se prononcer sur une question directement en lien avec la thématique.


Liens vérifiés le 04 avril 2019

Service Communication – SeGEC
communication@segec.be