Trouver

Sélection des marchés

La centrale de marchés opère une sélection de marchés prioritaires au sein de la liste de fournitures et services que requière le fonctionnement d’un établissement scolaire : photocopieurs, papier, électricité, gaz, mazout, fournitures bureaux, mobilier de bureau, matériel électrique, équipement vestimentaire (tenues sportives ou tenues de sécurité), fournitures Horeca, matériel pédagogique, livres scolaires, service de nettoyage, restauration scolaire, télécom, équipements informatiques, tableaux interactifs, logiciel, système d’alarme, voyages, transports scolaires, etc.

 

Un premier travail de segmentation des achats est élaboré par la centrale. Ce travail vise à mieux connaitre les dépenses et à identifier les sources d’achats sur le marché. Pour chaque segmentation, une stratégie achats différente est mise en place en fonction de :

La position stratégique du segment. Par exemple l’achat de fournitures de bureau permet de faire jouer pleinement la concurrence, c’est donc un marché compétitif ; par contre le marché des livres scolaires est un marché stratégique où le choix est soit lié à un éditeur unique ou lié à un service de libraire spécifique. Pour ces 2 marchés des CSC différents qui traduisent des stratégies différentes seront rédigés.

 

Les marchés jugés prioritaires sont ceux qui ont obtenu le score le plus élevé dans une grille de critères permettant d’évaluer les besoins les plus importants des établissements. La grille reprend les critères pondérés suivants :

     

     

  • 1. Le pourcentage d’écoles concernées par le marché (ex. : les écoles doivent toutes se fournir en électricité, mais elles ne proposent pas nécessairement toutes un service de restauration).
  •  

  • 2. La valeur globale du marché (ex. : certains marchés comme l’électricité, le gaz, le matériel informatique sont des marchés de plusieurs millions).

     

  • 3. Les économies d’échelle attendues (ex. : le prix du papier est une fonction directe de la quantité estimée, un regroupement des écoles implique directement un meilleur prix).
  •  

  • 4. La fréquence de commande et le travail administratif qui en découle (ex. : les écoles commandent des fournitures scolaires et de bureau plusieurs fois par an, à l’inverse d’un central téléphonique).
  •  

  • 5. Le degré de complexité des spécificités techniques du marché (ex. : l’électricité est cotée en bourse, il faut être expert pour savoir à quel moment de l’année il sera avantageux de fixer son prix).
  •  

  • 6. L’utilité de mener une politique d’achat commune au réseau (ex. : l’achat d’un tableau interactif offrant les meilleures opportunités pédagogiques pourrait faire l’objet d’une réflexion pour l’ensemble du réseau).
  •  

  • 7. La facilité de mise en place par la centrale de marchés : certains marchés permettent la rédaction rapide d’un CSC (ex. : un CSC papier est simple par contre un CSC pour un service d’assurances est compliqué) .
  •  

  • 8. Les demandes des écoles : le nombre d’écoles ayant demandés un support pour l’achat de l’énergie (électricité, gaz et mazout) est énorme par rapport à une demande isolée (ex. : pour du gaz industriel).
  •  

     

Ces 8 critères sont systématiquement analysés pour permettre à la centrale de marchés de choisir un marché futur.

Agence Web:Trynisis