Disciplines / Secteurs

L’erreur

Voir toutes les disciplines Voir toutes les thématiques
QuoiVoir l'image

L’erreur, qu’est-ce que c’est ?

Selon les approches de l’apprentissage, le statut de l’erreur est différent.

Dans une approche traditionnelle et transmissive, l’erreur est une faute et doit être évitée. Dans cette perspective, l’analyse est faite en termes de manque : manque de travail, d’intelligence…

Dans la perspective constructiviste, l’erreur constitue une étape incontournable du processus même d’apprentissage : On apprend de ses erreurs à condition d’en avoir conscience. L’erreur est un indicateur de la réflexion et de la stratégie mise en œuvre par l’élève.

Télécharger la fiche détaillée

Pq 1Voir l'image

Trois raisons d’analyser les erreurs des élèves :

  • Pratique pédagogique efficace
    Le traitement de l’erreur permet à l’enseignant de tenir compte des difficultés des élèves et d’en faire un outil pour enseigner
  •  Source de motivation pour l’élève
    Analyser les erreurs commises en classe et y remédier permet à l’élève de changer sa représentation et son attitude vis-à-vis de l’erreur. Intégrer l’analyse des erreurs en classe, dans un climat bienveillant, permet aussi à l’élève de se sentir plus en confiance dans son rapport aux apprentissages, aux mathématiques et à l’école.
  • Élève apprenant autonome
    L’élève développe des aptitudes d’analyse et d’auto-questionnement.
CmtVoir l'image

Les incontournables pour analyser les erreurs des élèves :

  • Garder des traces des erreurs commises et de la remédiation apportée.
  • Émettre des hypothèses sur les stratégies mises en œuvre par les élèves à l’origine de ces erreurs : «Qu’est-ce qui a fait que…»
  • Intégrer l’analyse et le traitement des erreurs dans des séquences d’apprentissages.

Des pratiques de classe

Cet onglet reprend des pistes transférables en classes issues de travaux et d’échanges inter-écoles menés lors des labs-math. Chaque outil représente un « arrêt sur image » d’une pratique évaluative testée en classe par un enseignant ou une équipe d’enseignants.

Des pratiques pour changer l’évaluation Lieu
Pratiques d’évaluation formative continue Centre Scolaire St Joseph (Jumet)
Correction d’une évaluation en groupe Saint-Marie (Mouscron)
Identification d’erreurs lors de la correction d’un devoir Frères Maristes (Mouscron)
Réalisation d’une capsule vidéo Saint-Stanislas (Mons)
Apprentissage coopératif pour découvrir la trigonométrie dans les triangles quelconques Les ursulines (Tournai)

Consulter les références

  1. Astolfi, Jean-Pierre (2014). L’erreur, un outil enseigner.
    Paris : ESF.

    « Qu’y a-t-il de commun entre une expression algébrique, l’expression d’un gène et une expression familière ? Entre une fonction digestive, une fonction affine et une fonction grammaticale ? ». Voilà quelques raisons bien communes de commettre des erreurs en classe. Car les erreurs sont le pain quotidien de l’enseignant. Dans cet ouvrage, qui est devenu un classique, Jean Pierre Astolfi en fait la liste et invite à les décrypter.
  2. Lescouarch, Laurent (2018). Construire des situations pour apprendre : Vers une pédagogie de l’étayage. Paris : ESF.
    Apprendre est un processus complexe qui engage tout l’environnement de l’élève. Bien loin de chercher la bonne pratique qui miraculeusement va faire progresser l’élève, il invite à « élargir la focale » de l’enseignant à l’ensemble de l’environnement de l’élève. Cela nous donne un livre très riche en exemples qui s’intéresse aussi bien à l’espace scolaire son temps et ses règles qu’à l’évaluation et la façon de mener la classe.